fleur et graines de chanvre avec huile CBD

Pourquoi le CBD ne me procure-t-il pas d’effets ?

« Le CBD, c’est du foin », « Le CBD ne fonctionne pas », « Le CBD, ça ne fait rien », « Le CBD ne marche pas sur moi ». Vous avez peut-être entendu ces phrases tourner en boucle autour de vous. Et pour cause, bien que le CBD (ou cannabidiol) soit désormais reconnu pour ses propriétés thérapeutiques, il arrive que certains consommateurs ne rencontrent pas les effets escomptés, pour plusieurs raisons.

L’objectif de cet article est de vous présenter les différentes variables qui expliquent qu’un produit à base de CBD ne fonctionne pas tel que vous l’auriez pensé. Comment savoir s’il fait effet et faut-il augmenter sa consommation ? Bonne lecture !

Les critères physiologiques entrent en jeu

Le CBD n’agit pas de la même façon sur chaque individu et les critères physiologiques peuvent expliquer que le CBD semble inefficace pour vous.

Les différentes réponses de l’organisme au CBD sont en effet susceptibles de varier selon plusieurs facteurs, comme votre âge, votre poids, votre métabolisme, votre état de santé général et vos prédispositions génétiques. Les personnes âgées ou en surpoids peuvent mettre plus de temps à absorber le CBD que les autres, tout comme les hommes, par exemple. En effet, des études ont démontré que le sexe de l’individu joue également un rôle dans la réceptivité au CBD, en raison des différentes quantités d’hormones et de récepteurs entre l’homme et la femme.

Pour mieux comprendre, projetez-vous également sur les différences de comportement qui existent face à l’alcool : certains devront consommer plus de 3 verres pour ressentir des effets, d’autres auront l’alcool mauvais, ou encore, à l’inverse, seront extrêmement joyeux et exubérants.

Rappelons aussi que nous disposons chacun de notre propre système endocannabinoïde (SEC), composé de récepteurs chimiques chargés de réguler les différentes fonctions clés de l’organisme, comme le sommeil, l’humeur, la douleur, etc. Certains individus produisent naturellement plus d’endocannabinoïdes que d’autres et peuvent être plus réceptifs au CBD que ceux qui en produisent moins.

cocktail CBD avec alcool

Le CBD ne fait pas planer

Si vous consommez du CBD dans l’espoir d’être high, vous faites fausse route ! Un amalgame est souvent fait, et à tort, entre une consommation de cannabis à usage récréatif et une consommation de produits à base de CBD. Cette erreur d’interprétation peut s’expliquer par le fait que de nombreuses personnes se lancent dans la consommation de CBD comme substitut naturel au cannabis. Elles ont donc déjà eu une expérience avec la plante de chanvre, mais à des fins récréatives, et s’attendent à retrouver un effet planant, en vain.

Et c’est tout à fait normal, car le CBD ne produit aucun effet psychotrope, contrairement à son cousin, le THC (tétrahydrocannabinol), qui est un autre composant de la plante de cannabis.

Le CBD, quant à lui, est psychoactif, c’est-à-dire qu’il agit sur les récepteurs du cerveau pour libérer ses vertus thérapeutiques, sans effet addictif. Il est donc considéré comme bénéfique pour notre santé, puisqu’il participe à réguler les fonctions essentielles de notre corps (via notre système endocannabinoïde), sans risque d’addiction, ni de « bad trip ».

Dès lors que vous aurez pris en compte la différence entre le THC et le CBD et modifié vos attentes vis-à-vis de ce dernier, vous serez plus à même de ressentir les effets positifs du CBD sur votre organisme.

Il est important de conscientiser son usage

La juste dose d’isolat de CBD (20 mg) dans les boissons infusées Baga a été étudiée pour que vous en ressentiez pleinement les bienfaits. Pour autant, si vous êtes convaincu(e) que le CBD n’aura pas d’effet sur vous, il se peut que vous ne parveniez pas à faire le lien entre l’action du CBD et les réels bienfaits qu’il vous procure au quotidien.

Vous n’avez alors pas conscience de la modification de votre état, alors même que le CBD agit sur vous, en vous procurant une sensation d’apaisement et de détente.

À l’instar d’autres substances, il est important de prendre conscience de votre environnement et de votre état d’esprit avant de consommer du CBD, sous quelque forme que ce soit (huiles, infusions, e-liquides, fleurs, boissons, résines, gélules, etc.). Si vous prenez du CBD avant de dormir dans l’optique d’améliorer la qualité de votre sommeil, mais que vous traînez sur les écrans, ou que vous faîtes une séance de sport intense avant de vous coucher… Il est certain que vous ne ressentirez pas les effets escomptés de la même manière que si vous y étiez conditionné(e).

bienfaits de l’huile CBD sur la peau

Par ailleurs, la gestion de la douleur par le CBD a récemment fait l’objet d’une étude, menée par des chercheurs américains de l’université de Syracuse. Les données publiées en 2022 ont révélé une synergie intéressante entre l’action du CBD et la conscientisation de celui-ci, matérialisée par les « effets d’attente ». Il s’avère que la molécule ne semble pas diminuer l’intensité (objective) de la douleur, mais elle contribue à rendre la douleur plus supportable. Il faut maintenant que les scientifiques se penchent sur la combinaison des effets pharmacologiques et psychologiques pour creuser les types de douleur pour lesquelles le CBD s’avère efficace.

La patience et la régularité sont clés

En France, les vertus du CBD commencent doucement à se démocratiser, notamment dans la réduction des douleurs musculaires, la gestion du stress et des troubles du sommeil, ainsi que dans la régulation de l’anxiété. Néanmoins, le cannabidiol n’est ni un remède miracle, ni un hack du 21e siècle.

Si vous êtes de nature anxieuse, vous aurez tendance à vous sentir apaisé(e) plus rapidement après avoir consommé du CBD, mais il se peut que les effets bénéfiques ne soient pas immédiats.

Si vous ne ressentez rien, c’est que votre prise n’est pas constante ou que vous avez potentiellement besoin de plus de temps pour que les cannabinoïdes s’accumulent, et influent sur l’équilibre naturel de votre corps, via votre système endocannabinoïde.

Testez plusieurs modes de consommation pour confirmer les bienfaits de cette substance et donnez-vous donc plusieurs semaines ou mois pour vous familiariser avec cette nouvelle routine. Enfin, comme évoqué en début d’article, ce qui fonctionne pour une personne ne correspondra pas forcément à une autre. Il conviendra donc de faire vos propres expérimentations vis-à-vis du CBD, et d’adapter votre consommation en fonction de vos ressentis.

flacon et pipette d’huile de CBD

Comment savoir si le CBD fait effet ?

Premièrement, si vous vous posez cette question, c’est sûrement que vous n’avez pas assez conscientisé l’intérêt d’une utilisation régulière du CBD et nous vous renvoyons au paragraphe qui traite de l’importance de la conscientisation dans cet article.

Deuxièmement, il faut savoir que la molécule de CBD ne fonctionne pas de la même façon que le paracétamol. Ainsi, si vous prenez quelques gouttes d’huile de CBD, il est peu probable que vous en ressentiez les bienfaits dans les minutes qui suivent son ingestion, contrairement au médicament.

Pour un effet optimal dans le soulagement des règles douloureuses, nous vous conseillons de renforcer l’effet du CBD par d’autres solutions naturelles, comme des infusions à base d’extraits de plantes et de cannabidiol.

Découvrir la gamme d’infusions Baga

Concernant les douleurs chroniques, il faut parfois un certain temps pour commencer à remarquer un changement positif. En revanche, si vous souffrez toujours de ces douleurs après plusieurs mois, il se peut que vous ayez un problème de santé sous-jacent plus grave. Nous vous recommandons alors de solliciter un avis médical pour éviter toute confusion (de même si vous êtes déjà sous traitement).

femme tenant pipette CBD dans sa main

Faut-il consommer beaucoup de CBD pour ressentir des effets relaxants ?

Non, une surconsommation de produits à base de CBD ne vous permettra pas d’accroître les effets bénéfiques de la substance. Vous risquez seulement de gaspiller votre argent ! Sachez également que vous ne risquez pas de faire une overdose de CBD car ce n’est tout simplement pas une drogue.

Jusqu’à une certaine dose où le CBD peut avoir un effet « quasi-massue » et provoquer des effets secondaires (comme une forte somnolence, des raideurs musculaires ou des nausées) qui s’estompent au bout de quelques heures, le CBD vous « veut du bien », dès lors qu’il est consommé en respectant les normes journalières recommandées (70 mg/jour) et qu’il est pris régulièrement.

Encore faut-il savoir comment le consommer, quand le consommer et quel dosage est adapté à vos besoins. Nous vous fournirons dans un prochain article tous nos conseils pour maximiser les effets du CBD.

En conclusion, le CBD fait du bien à votre organisme, même si vous ne le ressentez pas immédiatement. Pour un parfait dosage quotidien, essayez nos breuvages audacieux !

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.