effets du CBD sur le cerveau

Quels sont les effets du CBD sur notre corps ?

Stress quotidien ? Effet de panique ? Crampes musculaires ? Troubles digestifs ? Réputé pour ses nombreux bienfaits thérapeutiques, le CBD est capable d’atténuer et de soulager divers maux. Il pourrait même servir à traiter des affections graves. Il n’est ni un dopant, ni un stupéfiant, d’après l’OMS. Et pourtant, il soulève des questions quant à sa différence avec le THC, et quant aux multiples effets qu’il peut produire sur l’organisme. Découvrons donc ses propriétés et son fonctionnement sur le cerveau, les muscles et le système digestif pour comprendre l’intérêt de se supplémenter avec Baga.

 

Qu’est-ce le CBD ?

Le CBD, acronyme pour cannabidiol, est la molécule naturelle la plus présente dans la plante de chanvre (Cannabis Sativa), au même titre que le THC. Ils appartiennent tous deux à la famille des cannabinoïdes – des composés chimiques – à la principale différence que le THC (dont le petit nom scientifique est le tétrahydrocannabinol) a des effets psychotropes, que le CBD n’a pas. Oui, vous l’avez compris : le CBD ne fait donc pas « planer » et ne présente pas de danger pour la santé. On vous a d’ailleurs concocté un article qui démêle les différences entre ces deux composantes du cannabis. Attention donc aux mauvais raccourcis entre cannabis, CBD et THC !

 

Comment agit le cannabidiol sur l’organisme ?

Avant de vous révéler les effets bénéfiques du CBD sur le corps, il est important de comprendre quelle est l’action de cette substance sur notre organisme. Le CBD interagit avec le système nerveux humain par le biais du système endocannabinoïde. Ce dernier, qu’on appelle aussi SEC, constitue en fait un réseau important de récepteurs, de molécules et d’enzymes qui veillent au bon équilibre physiologique du corps et au maintien de ses fonctions vitales : digestion, mémoire, métabolisme, régulation du stress et des émotions. Les seuls récepteurs connus à ce jour sont les CB1 et CB2 :

-        Les CB1 sont présents majoritairement dans le cerveau, le cœur, le système vasculaire, le système reproducteur, les poumons, les intestins et les muscles ;

-        Les CB2 se trouvent plutôt dans le système immunitaire, la rate, le foie, la peau et les os.

système endocannabinoïde et ses récepteurs CB1 et CB2

Pour faire simple, le CBD stimule positivement les récepteurs CB1 et CB2 par l’envoi d’un signal aux cellules, via les neurotransmetteurs. En fonction du récepteur et du message passé, le CBD permet alors de réguler la douleur, l’inflammation, l’anxiété, le sommeil, l’appétit ou encore l’humeur. Enfin, il faut savoir que les cannabinoïdes n’agissent pas de la même façon sur les récepteurs de l’organisme.

 

schéma des effets des cannabinoïdes sur le système endocannabinoïde

Les principaux effets du CBD sur le corps humain

Découvrons maintenant différents effets majeurs du CBD sur plusieurs parties du corps humain.

L’effet du CBD sur le cerveau

Le cannabidiol agit positivement sur notre cerveau, en activant plusieurs récepteurs neurochimiques cérébraux qui vont se mettre à sécréter les hormones du bien-être.

Ces hormones (comme la sérotonine), vont nous permettre de mieux gérer nos émotions, de mieux contrôler notre stress et de réduire l’anxiété, source d’angoisse pour des millions d’entre nous. C’est pour cela que vous serez plus détendu(e) après avoir consommé une boisson ou de l’huile de CBD, qui sont des alliés naturels et qui ne créent pas de dépendance. En effet, on le rappelle : le CBD n’altère pas la conscience à la manière d’une drogue ou du THC à forte dose.

Découvrez notre gamme de boissons Baga

De plus, il pourrait à terme devenir une alternative aux traitements médicamenteux. Il serait alors utilisé pour réduire les symptômes du cancer ou de certains troubles neurologiques, comme la schizophrénie, la sclérose en plaques ou l’épilepsie. (NB : Ses propriétés anticonvulsives sont reconnues par l’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

L’effet décontractant du CBD sur les muscles

Si le CBD est un allié de choix pour les sportifs, ce n’est pas un hasard ! Il peut être utilisé avant, pendant et après un effort physique intense. Avant le sport, il contribue à une meilleure préparation. Puisqu’il agit sur notre stress et notre concentration, il nous aide à être plus focus sur notre entraînement. Il améliore aussi la relaxation corporelle : les muscles sont plus détendus et prêts à fournir de l’énergie en vue de l’effort, à l’inverse de la caféine, qui augmente le rythme cardiaque et accroît la nervosité. Au cours d’un effort et après l’entraînement, ses propriétés anti-inflammatoires lui confèrent un effet décontractant. D’une part, il combat la raideur musculaire, soulage les crampes, et facilite la réparation des tissus lésés. D’autre part, il favorise une meilleure récupération, en accélérant le temps de repos et en améliorant la qualité du sommeil.

Les effets du CBD sur le système digestif

Vous ressentez souvent des brûlures d’estomac après un repas et avez du mal à digérer ? Les troubles digestifs sont souvent causés par une mauvaise habitude alimentaire, mais aussi par un dysfonctionnement de notre système endocannabinoïde. Il existe heureusement une solution pour apaiser ces maux ! Grâce à son principe actif, le CBD va aller activer les récepteurs CB2 et les récepteurs opioïdes pour réduire l’inflammation dans le tube digestif et diminuer les contractions musculaires dans les intestins. De même, il jouera un rôle significatif dans le soulagement des nausées et des vomissements, en ayant un effet notoire quasi-instantané après son ingestion. Pour optimiser les effets du CBD et lutter contre ces désagréments, nous vous conseillons de le consommer sous forme d’infusion aromatisée en fin de repas.

Les effets secondaires du CBD sont minimes

Tous les effets évoqués agissent positivement sur notre organisme, si le dosage respecte les normes légales, à savoir, une teneur en THC inférieure à 0,2%. En revanche, nous n’avons pas tous le même système endocannabinoïde. C’est pourquoi il arrive que les personnes qui présentent des intolérances à cette molécule naturelle de chanvre, ressentent quelques effets secondaires. Tout comme ceux qui consomment le cannabidiol en excès. Ces effets indésirables se limitent à : une sensation de bouche sèche, des vertiges, moins d’appétit, des diarrhées, des nausées / vomissements (en cas de surdosage), ou encore un état de somnolence (surdosage). 

Le CBD présente à ce jour un haut potentiel thérapeutique pour lutter contre les désordres de notre système nerveux et immunitaire. S’il reste le cannabinoïde naturel le plus sain – consommé sous forme d’huile ou d’infusion – pour traiter diverses maladies et symptômes, il pourrait présenter d’autres effets bénéfiques pour le corps à l’avenir. La recherche médicale dans ce domaine ne fait que commencer, mais les perspectives sont immenses.

Envie d’en savoir plus autour du CBD et ses effets ? N’hésitez pas à nous contacter ou à tester par vous-même nos boissons CBD aromatisées.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.