culture de chanvre CBD

Une ferme de CBD : Cultiver et extraire des cannabinoïdes

La culture et l'utilisation des cannabinoïdes, notamment du CBD, suscitent un intérêt grandissant dans le secteur agro-industriel. Au fil des années, le marché du CBD a connu une expansion significative, propulsant cette molécule vers le devant de la scène. Cette croissance découle de la reconnaissance croissante des bienfaits potentiels du CBD dans divers secteurs, allant de la santé et du bien-être aux applications industrielles.

 

Comment cultive-t-on du CBD ?

Choix de la variété de chanvre selon les objectifs

Dans le domaine complexe de la culture du chanvre, la sélection judicieuse des variétés est cruciale pour atteindre des objectifs spécifiques. Deux variétés, Felina 32 et Santhica 27, se démarquent par leurs caractéristiques uniques. Felina 32, caractérisée par un taux de CBD élevé et un ∆-9-THC inférieur à 0,2 %, représente un équilibre naturel et une conformité aux régulations. D'autre part, Santhica 27, avec son CBG dominant et des taux minimaux de CBD et THC, offre une exploration des bienfaits thérapeutiques du chanvre. Ces variétés, toutes deux monoïques, ouvrent des opportunités pour l'industrie de la santé et d'autres secteurs.

Choisir la bonne variété est une étape cruciale pour une culture réussie. Il est essentiel de comprendre la région et la saison de croissance, d'opter pour des variétés résistantes aux conditions climatiques locales, et de choisir en fonction des objectifs spécifiques de culture, que ce soit la concentration en CBD ou CBG. Comprenez également les différences entre les types de chanvre (sativa, indica, hybride) pour prendre des décisions éclairées. La variété de chanvre que vous choisissez peut déterminer le succès de votre exploitation dans cette industrie en pleine expansion, alors soyez informé et sélectif.

Itinéraire culturel spécifique au chanvre

1. Préparation du sol : Un terrain prêt à accueillir

La préparation du sol est une étape cruciale pour la culture du chanvre. Optez pour des sols bien aérés, évitant les situations hydromorphes ou les sols tassés. Évitez également les sols trop caillouteux. Il est recommandé de réaliser un faux semis pour gérer les adventices et favoriser le réchauffement du lit de semence. Un lit de semence fin est essentiel, assurant une levée homogène. La levée, obtenue 4 à 10 jours après le semis en fonction de la température du sol, requiert environ 100°C-jours entre le semis et la levée. La date de semis n'influence pas la date de floraison.

tracteur laboure un champ

2. Saison de plantation optimale : mai, un mois clé

Le chanvre se sème entre mi-mai et fin mai, sur un sol ressuyé et réchauffé (10 à 12 °C). Utilisez un semoir à céréales à 2-3 cm de profondeur, avec une densité de 45 à 50 kg/ha selon le PMG. L'objectif de peuplement varie entre 200 et 250 pieds/m2 pour une récolte de graines et de paille. Les variétés adaptées, comme USO 31 et FEDORA 17 pour la Bretagne, permettent une double récolte.

Après le semis, le roulage favorise la germination, nivelle le sol, et limite la présence de cailloux pour faciliter la récolte. Le cycle du chanvre est conditionné par la photopériode, n'impactant pas la date de floraison ni celle de la récolte.

3. Techniques de culture durable : valoriser les ressources naturelles

La fertilisation est essentielle, avec des besoins d'environ 100 unités d'azote sur le cycle, dont la moitié entre le démarrage et le stade 5-6 paires de feuilles. Une surfertilisation (>150 u/N) peut entraîner des difficultés de récolte, avec des pailles trop hautes. Le désherbage mécanique peut être préjudiciable, mais une attention particulière à la préparation du sol et à l'arrosage au semis est primordiale. La protection phytosanitaire est généralement limitée, le chanvre étant peu sensible aux maladies.

L'irrigation est fortement recommandée en région PACA pour maximiser le rendement en paille et en graines. Elle est efficace avant ou pendant la floraison pour la paille, et tardivement après la floraison pour les graines. Le chanvre, en tant que culture de printemps, se récolte à partir de fin août, début septembre, jouant un rôle bénéfique dans les rotations en coupant les cycles des maladies et des adventices. Le chanvre, une fois bien implanté, peut contribuer à la durabilité de la rotation et à la santé du sol.

La récolte des plants de CBD

Cultiver des fleurs de CBD en extérieur requiert un savoir-faire particulier, notamment lors de la récolte. La reconnaissance des signes de maturité, tels que des pistils oxydés et des trichomes laiteux, est essentielle pour déterminer le moment optimal de la coupe. La récolte, préconisée tôt le matin pour préserver les cannabinoïdes, est effectuée idéalement à la main, garantissant ainsi le respect de l'intégrité de chaque fleur.

Après la coupe des branches chargées de têtes prometteuses, le processus délicat se poursuit avec la suspension des fleurs à l'envers. Cette méthode de séchage, réalisée dans un environnement naturel sombre et frais, permet un séchage uniforme et respectueux des propriétés des fleurs. L'arrêt de l'arrosage quelques jours avant la récolte s'inscrit dans une démarche de réduction de l'humidité, favorisant ainsi un séchage optimal en extérieur.

La période de séchage recommandée est située entre une et deux semaines. La température ambiante, idéalement entre 15 et 20°C, conjuguée à une ventilation naturelle régulière, assure le maintien des profils aromatiques et des propriétés thérapeutiques des fleurs.

champ de chanvre

 

Les types d'extractions et de concentrés de cannabis

Les processus d'extractions

Plusieurs méthodes sont utilisées pour extraire les composés bénéfiques du chanvre, chacune présentant des avantages spécifiques. Le choix de la méthode d'extraction joue un rôle déterminant dans la qualité du produit final.

1. Extraction à base d'huile

Cette méthode, simple et rapide, permet à des particuliers de créer leur propre huile de CBD. Elle consiste à chauffer la matière végétale dans une huile de support, comme l'huile de coco. Cependant, cette approche présente des inconvénients tels qu'une faible teneur en CBD, un manque de contrôle sur les éléments extraits, une altération potentielle des cannabinoïdes et une durée de conservation limitée, la restreignant principalement à un usage personnel.

2. Extraction par solvant liquide

Cette méthode, utilisée par de petits producteurs en raison de sa simplicité et de son coût, implique l'utilisation de solvants chimiques comme l'alcool isopropylique, l'éthanol, l'hexane, le propane ou le butane. Bien qu'elle permette d'obtenir des rendements élevés, elle comporte des risques, tels que des explosions potentielles et la difficulté à éliminer tous les résidus de solvants, pouvant altérer les effets bénéfiques du CBD.

3. Extraction au CO2 supercritique

Cette méthode avancée utilise du dioxyde de carbone à un état supercritique pour isoler les cannabinoïdes. Elle garantit une extraction propre et contrôlée, préservant l'intégrité des molécules. Bien que cette technique soit coûteuse en raison de l'équipement complexe requis, elle est considérée comme la plus sûre, la mieux maîtrisée et la plus efficace pour l'extraction de CBD à grande échelle.

extraction co2 supercritique

4. Extraction par pression à froid

Cette méthode respecte la plante et l'environnement en extrayant le CBD à partir de fleurs de CBD sans utiliser de solvants. Les fleurs congelées sont écrasées sous pression pour obtenir un extrait riche en cannabinoïdes, terpènes et autres composants bénéfiques. Cependant, elle présente un rendement faible, limitant son utilisation à petite échelle.

Le choix entre ces méthodes dépend des préférences du producteur, de la nature des matières premières, des conditions environnementales et des objectifs de qualité, soulignant l'importance d'une compréhension approfondie des différentes approches d'extraction.

Analyse et test du CBD en Laboratoire

Importance des tests de laboratoire

Les tests de laboratoire revêtent une importance cruciale dans l'industrie du CBD, assurant la qualité irréprochable des produits. Ces procédures méticuleuses permettent d'apporter une assurance essentielle aux consommateurs quant à la pureté, la concentration en cannabinoïdes, et l'absence de contaminants indésirables. L'engagement envers ces analyses rigoureuses garantit la conformité aux normes de qualité les plus strictes, instaurant ainsi un climat de confiance autour des produits dérivés du CBD et assurant la sécurité des consommateurs.

Garantie de la concentration en CBD

L'un des aspects critiques des tests en laboratoire réside dans la garantie de la concentration en CBD telle qu'indiquée sur l'étiquette du produit. Cette assurance joue un rôle central dans la transparence de l'industrie et dans la satisfaction des consommateurs. Les tests permettent de vérifier que la quantité de CBD annoncée correspond effectivement à celle présente dans le produit final. Cela évite non seulement les déceptions des consommateurs, mais garantit également qu'ils peuvent tirer pleinement parti des effets attendus du CBD.

analyse laboratoire

 

Sécurité des consommateurs

En mettant l'accent sur l'absence de contaminants, les tests de laboratoire renforcent la sécurité des consommateurs. Ces analyses approfondies détectent toute présence indésirable, telle que des résidus de solvants d'extraction, des métaux lourds, des pesticides ou des microbes. En éliminant ces éléments potentiellement nocifs, les producteurs de CBD garantissent des produits purs et sûrs pour la consommation humaine.

La sécurité des consommateurs est un impératif éthique et réglementaire. Les tests de laboratoire permettent de répondre à ces exigences en identifiant et en éliminant tout risque potentiel pour la santé. Cette approche proactive contribue à consolider la réputation de l'industrie du CBD, inspirant confiance aux consommateurs soucieux de la qualité et de la sécurité de leurs produits.

 

Le CBD émerge comme un acteur majeur de l'agro-industrie, captivant un intérêt grandissant. Au cœur de cette expansion, la culture demande une approche méticuleuse, de la sélection des variétés à une gestion durable du sol et des techniques de culture spécifiques.

Ainsi, de la culture à la consommation, le CBD trace un parcours complexe mais prometteur. Dans cette quête de qualité, l'industrie s'appuie sur la science, l'innovation, et le respect des normes, ouvrant la voie à un avenir florissant pour le CBD au sein de l'agro-industrie. La polyvalence de cette molécule, ses bienfaits potentiels, et son rôle croissant dans des secteurs variés présagent un horizon dynamique pour le CBD.

 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.